Emission "Visites privées" mardi 29 novembre à 15h40 - France 2, Parcours Marcel Proust , en replay (avec Jean-Paul Henriet)

Publications récentes : livres, expositions, sites

Blog "Du côté de chez Proust

Proust et la musique, Concert et Lectures à Cabourg le 19 novembre 2016

 

Nous y pensions depuis longtemps Laura  Rabia et moi. Unir les mots de Proust aux mélodies de ses compositeurs préférés, ceux qui ont donné à la musique française ses lettres de noblesse. Leurs noms : Gabriel Fauré, César Franck, Camille Saint-Saens,  Reynaldo Hahn. Proust les a connus, écoutés et aimés...

 

la suite sur le Blog d'Armelle Barguillet-Hauteloire 

 

Après les Journées Musicales Marcel Proust  7, 8 et 9 octobre 2016, Impressions :

Tout a été pensé et mis en place pour nos plus grands bonheurs.

Pas de fausse note bien sûr ... pas de temps mort,

par Annick Polin

 

Telle est mon impression globale, confirmée à toute occasion pendant les trois jours. Alors  d’abord  un merci très  chaleureux à  Anne-Lise Gastaldi et Pierre Ivanoff de nous avoir ainsi réservé le meilleur : Il n’y a pas eu un détail où le diable puisse se faufiler !

Vendredi,

le «plaisir du texte » à nous offert par Camille Devernantes : c’était comme si Proust était notre compagnon de voyage sur  les lieux de ses villégiatures normandes.

Samedi,

- l’émotion d’entendre, au plus près de sa voix, Clément Hervieu-Léger évoquer Sarah Bernhardt, qu’il côtoie quotidiennement, dit-il, à la Comédie Française ; émotion redoublée de savoir que l’acteur a fait ce voyage proustien juste pour nous : quelques heures plus tard il sera sur la scène de la Comédie Française pour jouer Les Damnés...

- la jubilation à l’évocation de Venise, véritable feuilleté proustien que Luc Fraisse nous donne à savourer avec, en point d’orgue, l’enthousiasme d’une annonciation, celle de la naissance de l’œuvre proustienne !

 

suite ...

Les Troisièmes Journées Musicales

Marcel Proust à Cabourg   7 – 9 octobre 2016

 

par Jean-Paul Henriet

 

Voilà déjà quatre ans que Pierre IVANOFF et Anne-Lise GASTALDI nous ont conviés, à Cabourg, à la première des « Journées Musicales Marcel Proust », une manifestation d’envergure internationale, associant à la fois musique et littérature, avec pour thème « La mer ». Devant le succès enregistré, deux ans plus tard, en 2014, ils ont choisi « Les Eglises et la Première Guerre Mondiale ». Cette année, le thème, passionnant, était « Proust et les Femmes », ces dernières nous emmenant jusqu’à Venise.

Ce Festival 2016 a tenu toutes ses promesses : choix éclectique des concerts, interprètes de notoriété internationale, conférenciers passionnés et passionnants…

 

Lors d’une promenade avec lectures et visites sur les pas de Marcel Proust, entre Cabourg et Trouville, avec arrêts à Bénerville, nous avons cheminé sur l’itinéraire que Proust a tant parcouru en coupé, en automobile ou… en rêve…, entre le Grand Hôtel et le Clos des Mûriers et les Frémonts.

Des conférences se succédaient vendredi matin et samedi matin, dans la chambre reconstituée, au 4è étage de l’hôtel, effeuillant les liens étroits entre le Romancier et certaines de ses amies.

En début d’après-midi Luc Fraisse et William Carter, des habitués de Cabourg devenus des amis, ont passionné un auditoire captivé sur respectivement « Proust et Venise » et « Proust et les femmes ».

 suite ...        

 

Impressions des Journées Musicales Marcel Proust 2016 à Cabourg

 

par Jacques Falce

 

Ces 3ièmes  Journées organisées par Les Amis de Vinteuil ont eu lieu les 7,8 et 9 octobre. Elles ont célébré les femmes et nous ont fait voyager jusqu'à Venise. Un riche programme de concerts lectures, de conférences, d'expositions était proposé après un circuit culturel sur les pas de Marcel Proust qui avait l'habitude de rendre des visites fréquentes à ses amis résidant à Bénerville (Gaston Gallimard, le Duc de Guiche, Louisa de Mornand) ou à Trouville (Mme Straus, la famille Finaly). Si l'on a aperçu, de la plage de Bénerville, la villa ''Mon Rêve'' où séjourna le Duc de Guise, les autres résidences, celles qui existent encore, étaient cachées des regards par la végétation. A Trouville, après un arrêt aux Roches Noires où Marcel séjourna avec sa mère, passage sur les hauteurs devant Le Clos des Muriers et La Cour Brûlée (Mme Straus), la récompense au sommet de la colline fut la Villa des Frémonts (famille Finaly) à laquelle le propriétaire permit d'accéder, Les Frémonts qui ont posé pour La Raspelière de La Recherche, la propriété que les Cambremer louent aux Verdurin et où ceux-ci découvrent de si belles ''vues'' sur la vallée et sur la mer, comme nous  proustiens avons pu les découvrir avec beaucoup d'émotion...

suite ...