Exposition Vermeer et les maitres de la peinture de genre au Louvre

Marcel Proust dans un film de mariage de 19O4, celui d'Elaine Greffulhe et d'Armand de Guiche ...

Disparition de Philippe Chardin : Un grand proustien nous a quittés 

Lettres de référence de Marcel Proust

Nouvelle rubrique coordonnée par Jean-Paul Henriet

Seront présentées des correspondances marquantes dans la vie et l'oeuvre de Marcel Proust

 

1. Lettre de Marcel Proust à Gaston Calmette 

 

                                                                                     (Le jeudi 31 janvier 1907)

Cher Monsieur,

 

Je ne pense pas qu’il y ait jamais eu personne comme vous. J’ai beau le savoir, chaque fois je suis plus stupéfait, plus transporté. Ne croyez pas que ce soit l’amour-propre flatté qui me fasse parler ainsi. Je sais hélas que mon article est détestable et vous le savez comme moi. Mais vous avez un art supérieur de la bonté qui est une chose si admirable. Chaque action exquise de vous est une œuvre d’art où il y a autant de délicatesse, de sens caché, de délicieuses finesses  que dans le tableau, la mélodie, le poème le plus achevé. Quand je reçois une de ces lettres, ma reconnaissance personnelle s’efface un moment devant l’admiration désintéressée pour le grand artiste et le grand homme de bien. Excusez cette lettre si incohérente, il y a si longtemps que je n’ai reposé et veuillez agréer cher Monsieur mes sentiments si profonds de reconnaissance et d’attachement.

 

Marcel Proust

Article paru dans Le Figaro du vendredi 1er février 1907,

sur 5 colonnes en première page :

 

SENTIMENTS FILIAUX
D’UN PARRICIDE

Quand M. van Blarenberghe le père mourut il y a quelques mois, je me souvins que ma mère avait beaucoup connu sa femme. Depuis la mort de mes parents je suis (dans un sens qu’il serait hors de propos de préciser ici) moins moi-même, davantage leur fils. Sans me détourner de mes amis, plus volontiers je me retourne vers les leurs. Et les lettres que j’écris maintenant, ce sont pour la plupart celles que je crois qu’ils auraient écrites, celles qu’ils ne peuvent plus écrire et que j’écris à leur place, félicitations, condoléances surtout à des amis à eux que souvent je ne connais presque pas. Donc, quand Mme van Blarenberghe perdit son mari, je voulus qu’un témoignage lui parvînt de la tristesse que mes parents en eussent éprouvée. Je me rappelais que j’avais, il y avait déjà bien des années, dîné quelquefois chez des amis communs, avec son fils. C’est à lui que j’écrivis, pour ainsi dire, au nom de mes parents disparus, bien plus qu’au mien. Je reçus en réponse la belle lettre suivante, empreinte d’un si grand amour filial. J’ai pensé qu’un tel témoignage, avec la signification qu’il reçoit du drame qui l’a suivi de si près, avec la signification qu’il lui donne surtout, devait être rendu public. Voici cette lettre :

                              Suite de l'article "Sentiments filiaux d'un parricide" ...

Cabourg en 1907

Le Grand Hôtel côté terrasse à son ouverture en 1907

Le samedi 25 novembre 2017, sera attribué le 9ème prix du Cercle littéraire proustien, Madeleine d'Or

Les adhérents ont lu :

------------------------------------------------------------------------

A la recherche de Robert Proust de Diane de Margerie,

Diane de Margerie vient de publier un ouvrage dont le titre m’a tout de suite interpellée : « A la recherche de Robert Proust ». Qui était Robert Proust, cet homme totalement évincé de « La Recherche », l’œuvre de son frère aîné Marcel Proust, où apparaissent cependant la mère, le père, la grand-mère, la tante et quelques autres personnages qui ont occupé sa vie.                       ... suite 

 

- J'ai lu avec plaisir l'essai de 150 pages de Diane de Margerie " A la recherche de Robert Proust " . L'essai tourne autour de l'absence de Robert, le frère cadet de Marcel , dans la Recherche                                    ... suite  

-----------------------------------------------------------------------------------                                                                                               

Marcel Proust, Une vie à s'écrire de Jérôme Picon

En recevant ce livre, j’avoue avoir eu, devant les 600 pages qui attendaient ma lecture, un bref mouvement de recul. Allais-je me lancer dans cette énième biographie chargée,         ... suite   

 

Vous avez remarqué des ouvrages qui pourraient concourir, donnez vos impressions de lecture à l'adresse cercle@cabourg-balbec.fr, nous les publierons.

Proust et la musique, Concert et Lectures à Cabourg le 19 novembre 2016

 

Nous y pensions depuis longtemps Laura  Rabia et moi. Unir les mots de Proust aux mélodies de ses compositeurs préférés, ceux qui ont donné à la musique française ses lettres de noblesse. Leurs noms : Gabriel Fauré, César Franck, Camille Saint-Saens,  Reynaldo Hahn. Proust les a connus, écoutés et aimés...

                         la suite sur le Blog d'Armelle Barguillet-Hauteloire 

 

Après les Journées Musicales Marcel Proust  7, 8 et 9 octobre 2016, impressions :

Tout a été pensé et mis en place pour nos plus grands bonheurs.

Pas de fausse note bien sûr ... pas de temps mort,

par Annick Polin

 

Telle est mon impression globale, confirmée à toute occasion pendant les trois jours. Alors  d’abord  un merci très  chaleureux à  Anne-Lise Gastaldi et Pierre Ivanoff de nous avoir ainsi réservé le meilleur : Il n’y a pas eu un détail où le diable puisse se faufiler !

Vendredi,

le «plaisir du texte » à nous offert par Camille Devernantes : c’était comme si Proust était notre compagnon de voyage sur  les lieux de ses villégiatures normandes.

 

suite ...

Les Troisièmes Journées Musicales

Marcel Proust à Cabourg   7 – 9 octobre 2016

 

par Jean-Paul Henriet

 

Voilà déjà quatre ans que Pierre IVANOFF et Anne-Lise GASTALDI nous ont conviés, à Cabourg, à la première des « Journées Musicales Marcel Proust », une manifestation d’envergure internationale, associant à la fois musique et littérature, avec pour thème « La mer ». Devant le succès enregistré, deux ans plus tard, en 2014, ils ont choisi « Les Eglises et la Première Guerre Mondiale ». Cette année, le thème, passionnant, était « Proust et les Femmes », ces dernières nous emmenant jusqu’à Venise.

Ce Festival 2016 a tenu toutes ses promesses : choix éclectique des concerts, interprètes de notoriété internationale, conférenciers passionnés et passionnants…

 suite ...        

 

Impressions des Journées Musicales Marcel Proust 2016 à Cabourg

 

par Jacques Falce

 

Ces 3ièmes  Journées organisées par Les Amis de Vinteuil ont eu lieu les 7,8 et 9 octobre. Elles ont célébré les femmes et nous ont fait voyager jusqu'à Venise. Un riche programme de concerts lectures, de conférences, d'expositions était proposé après un circuit culturel sur les pas de Marcel Proust qui avait l'habitude de rendre des visites fréquentes à ses amis résidant à Bénerville (Gaston Gallimard, le Duc de Guiche, Louisa de Mornand) ou à Trouville (Mme Straus, la famille Finaly).

suite ...